The Will Project : Du béton à l’eau

Will est un jeune discret qui s’exprime rarement autrement qu’à grands coups de tricks dans la rampe de skateboard. Il contourne le lac depuis maintenant un an car son naturel frileux ne lui donne pas franchement envie de se mouiller. Il habite Feissons et occupe un poste d’ouvrier à Carbone Savoie.

Le 15 mai dernier, célébration annuelle de l’ouverture du Poule Wake Park, il a finalement accepté d’enfiler la combi la plus épaisse du stock et de se jeter à l’eau. Will a glissé en wakeboard puis en wakeskate. Le silence s’est installé et Anto – Dirty South Media – a pris sa camera comme si ça coulait de source : « On va faire un documentaire sur ce jeune. Un truc bien wack où il part de rien et devient une machine. Il participera à Sk8tember à la fin de l’année. » The Will Project était lancé. Mais comment convaincre un skater de sacrifier son temps libre pour un tel projet ? Avec toutes les concessions que cela implique : repartir de zéro, s’entrainer sans relâche, vaincre sa timidité et les écarts de température, le regard des potes qui se foutent de lui depuis le comptoir du bar… Encore une fois Anto avait LA solution : « Mec, si tu acceptes de faire ce documentaire je te fais ta part de skate. » L’appât a fonctionné tel une poule amadouée par un biscuit au spéculos.

Depuis Will s’exerce au wakeskate chaque soir après la fermeture. Il progresse vite et sûrement, sort de l’eau en tremblant. Il refuse de passer par les bases : « Ça me fait chier de tomber en ratant un olie, je préfère essayer de plaquer un flip. »  La semaine prochaine vous découvrirez le premier épisode décalé de ce projet atypique. Il y aura des tartines, du zeach, des gens étranges et beaucoup trop de rires.

Will va-t-il réussir à faire un virage ? Osera-t-il s’inscrire à Sk8tember ? Qui est cette drôle de personne qui dit bonjour comme une esthéticienne ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans quelques jours…

À bientôt sur l’eau.

Comments are closed.